News

ADK en danger : la liste des projets qui pourraient s’arrêter

ADK en danger : la liste des projets qui pourraient s’arrêter

La menace que fait planer la ville de Roissy-en-Brie sur le projet associatif, artistique et culturel du Pub ADK est bien réelle, comme nous l’expliquions dans cet article présentant notre situation. Notre pétition reste signable en ligne, et nous comptons sur tous pour continuer à la diffuser. Nous n’avons jamais eu accès au projet culturel de la ville malgré nos demandes, mais voici les projets qu’ils s’apprêtent à détruire.

Les projets qui vont être stoppés sont les suivants.

La diffusion de concerts :

  • 75 manifestations en 2015 dont 43 gratuites, pour 197 groupes ou artistes solos accueillis dont 59 % issus du département.
  • Co-organisation événements de Roissy-en-Brie (programmation, mise à disposition de matériel technique, de moyens humains…) : fête de la musique, St-Patrick, festival jeunesse, forum des associations, soirée du service prévention, Halloween…

L’aide à la création artistique :

  • Accueil de musiciens locaux en répétitions (près de 300 heures en 2015) ;
  • Accueil de groupes en résidence (plus de 15 jours de résidence pour six groupes accueillis) ;
  • 51 enregistrements réalisés en 2015 ;
  • L’accueil en résidence longue (2012-2015) conventionnée par la région Ile-de-France du collectif artistique de La Nébuleuse d’HIMA : création de spectacle, médiations culturelles et développement des pratiques artistiques avec les habitants de la ville, etc. ; La reconduction n’a pas été possible en 2016 au vu de la situation du Pub ADK.
  • Création et accompagnement du spectacle jeune public Voyage autour du Swing, initié par un musicien de Pontault-Combault sur l’histoire du jazz : accueil en résidence, coaching scénique, sonorisation, création du spectacle, création d’un plan de feux, communication, dossier pédagogique, spectacles avec les écoles primaires, etc.

L’accompagnement, le soutien et la promotion de la scène locale dans toute sa diversité :

  • Accueil des scènes ouvertes du Conservatoire de Roissy-en-Brie/Pontault-Combault sur 2016-2017, partenariats et restitutions avec les professeurs dans le cadre des ateliers musiques actuelles ;
  • Partenariat avec l’école de musiques actuelles Music Impact et l’EPFM depuis 2015 : restitutions d’ateliers, auditions d’élèves, développement des jam sessions, etc.
  • Projet pédagogique de 3 manifestations avec le CRI de Torcy sur 2016-2017, le Conservatoire de Marne et Chantereine et celui de Pontault-Roissy ;
  • Formations publiques et gratuites relatives aux musiques actuelles sur 2016-2017 (fiche techniques, balances, monter son association, rencontre avec la Sacem, etc.) ;
  • Arrêt du dispositif d’accompagnement de groupes Mégaphone pour 2017, créé et co-financé avec la MJC Boris Vian de Pontault-Combault : 1 groupe local accompagné par an, qui bénéficie d’une dizaine de formations techniques, artistiques et administratives par des intervenants professionnels.

Les actions culturelles, dont l’objectif est de développer les pratiques artistiques et culturelles des Roisséens au-delà des différences culturelles, sociales et économiques :

  • Partenariat avec le lycée de la ville depuis 2014 : initiation aux balances, accueil et accompagnement des artistes du lycée, présentation des métiers et activités d’une salle de concerts…
  • Partenariat avec le collège Anceau de Garlande sur 2016-2017 : projet culturel pluri-générationnel autour de l’atelier radio des collégiens, accueil des restitutions des projets percussions des élèves en SEGPA du collège, présentation des métiers et activités d’une salle de concerts…
  • Peace & Lobe, spectacle ludique et pédagogique sur les risques auditifs, lancé à l’initiative du Pub ADK sur Roissy en 2014 et qui touche l’ensemble des classes de 4ème des deux collèges de la ville. Porté financièrement par le service prévention, Le Pub ADK permet au service de bénéficier de quasiment 50% de réduction sur le coût du spectacle.
  • Partenariat en cours avec plusieurs écoles primaires de la ville pour 2016-2017 sur le développement de projets artistiques ou culturels (Voyage autour du Swing, éveil musical, etc.)
  • Ateliers d’initiation au graffiti en juillet 2016, financé par Le Pub ADK, en partenariat avec le service jeunesse de la ville et la DDCS 77.
  • Ateliers d’initiation à la sérigraphie en octobre 2016, financé par Le Pub ADK, en partenariat avec le service jeunesse de la ville et la DDCS 77.
  • Accompagnement sur un trimestre de la scène hip-hop de Roissy sur 2016-2017, financé par Le Pub ADK, en partenariat avec le service jeunesse de la ville et la DDCS 77.
  • Accompagnement technique et artistique des artistes en show-case au Petit-Théâtre sur 2016-2017, financé par Le Pub ADK, en partenariat avec le service jeunesse de la ville et la DDCS 77.
  • Ateliers d’initiations aux disciplines du hip-hop prévu fin 2016, financé par Le Pub ADK, en partenariat avec le service jeunesse de la ville et la DDCS 77.

 

Les conséquences sont particulièrement lourdes évidemment aussi au niveau des ressources humaines.

Des procédures de licenciements sont à prévoir pour les trois salariés en CDI de l’association, dont deux en emplois aidés. L’arrêt des activités du Pub ADK en janvier 2017 prive l’association d’un nombre important des recettes qui lui permettaient de faire face à ses responsabilités d’employeur une fois les aides à l’emploi reçues.

Toute la logique d’insertion professionnelle du projet associatif d’ADK est remise en cause :

  • Les accueils de jeunes en services civiques s’arrêteront au cours de l’année 2017. Depuis 2013, huit jeunes ont bénéficié de missions de 10 mois, portant sur le développement d’actions culturelles, sur l’accès à la culture à tous, le développement des pratiques artistiques et culturelles.
  • L’accueil de stagiaires : 6 stagiaires ont été accueillis en 2015 et ont été formés au son, aux lumières, au plateau. Comme toutes les parties prenantes de notre association, ils ont été impliqués dans la vie associative et dans le projet global du Pub ADK.
  • L’accueil de bénévoles : en 2015, la structure a accueilli une trentaine de bénévoles actifs sur différents postes, qu’elle a formé à plusieurs métiers.

Le PDF de cette liste des conséquences liées à l’arrêt potentiel du Pub ADK est téléchargeable ici et diffusable.

 

Comments are closed.